Categories

4 étapes pour une excursion réussie : instructions préalables

4 étapes pour une excursion réussie : instructions préalables
23.05.2016

Le thème est convenu, les informations sont étudiées, le plan du récit est composé – c’est l’heure de commencer l’excursion. En effet la présentation de l’environnement est la partie de l’excursion la plus importante. Sans cette partie l’activité se transforme en conférence. Qu’est-ce qu’il faut faire concrètement?

Etape 1. Faire la liste des incontournables

Conformément au thème choisi on montre aux touristes:

  • Les hauts lieux liés aux événements historiques;
  • Les bâtiments intéressants du point de vue de l’architecture/de l’histoire ou illustrés par l’accueil de gens célèbres;
  • Les édifices extraordinaires – ponts, tours, forteresses;
  • La présentations des musées, des expositions et des galeries;
  • Les monuments artistiques, sculptures, fresques, parcs décoratifs, etc.;
  • Les lieux archéologiques – grottes, restes des anciennes cités, fortifications, sanctuaires, etc.;
  • Les formations naturelles, allant des réserves naturelles à la faune originelle.

Les ruines du théâtre antique à Sid est un objet touristique populaire

Les ruines du théâtre antique à Sid sont un site touristique populaire

Etape 2. Évaluer les escales

Il se trouvera sûrement dans votre région plus d’une dizaine de curiosités. Ce n’est pas la peine de toutes les aborder en une seule excursion : 10 ou 15 étapes c’est la quantité optimale à visiter sur un circuit de 2 ou 3 heures. Leur choix se fait selon les critères ci-dessous:

  • Par popularité – tout le monde les connaît et veut les visiter (par exemple, la Tour Eiffel – quelle visite de Paris se fait sans elle ?);
  • Par originalité – pas la peine de montrer un pont qui ressemble à des milliers de confrères; pourtant le pont de Moïse aux Pays-bas peut parfaitement devenir « la curiosité» du tour;
  • Par expressivité – en bref, la capacité à produire «l’effet-wow»; cela peut être une maison avec des éléments inhabituels ou un arbre à l’apparence curieuse – à côté de cet arbre les touristes voudront faire des photos;
  • La valeur conceptuelle – il y a matière à raconter au sujet d’un objet ou d’un édifice, car des événements marquants ou la vie de personnalités y sont liés, etc.; d’une manière générale, ce sont des monuments historiques et architecturaux.

Le critère de taille dans votre choix est l’emplacement. Le site peut être intéressant et inhabituel, mais s’il faut passer deux heures sur des routes chaotiques pour une visite de cinq minutes, il est peu probable que cette variante puisse attirer des clients;

C’est un bon exemple de l’art de la rue, mais ce n’est pas facile à l’atteindre

Ceci est un bon exemple d’art populaire, mais il n’est pas facile de s’y rendre!

Etape 3. Préparer le circuit

Pour cette étape on aura besoin d’une carte détaillée de la région – là, le guide tracera son circuit reliant les points séparés. Avant tout, il faut décider de l’enchaînement de la présentation. Elle peut se produire dans l’ordre chronologique s’il s’agit de la vie d’un homme illustre ou des événements d’une certaine époque. On peut aussi se baser sur le principe thématique (par exemple, l’étude des bâtiments de style moderne) – alors il vaut mieux opter pour des déplacements entre les sites les plus proches.

En tout cas il faut considérer la cohérence des accès aux monuments et aux édifices, aussi bien que des points de vue dégagés. Il vaut mieux éviter des boucles – des retours aux endroits déjà visités, puisque les touristes apprécient les impressions fraîches, et non de tourner en rond. Prenez le temps d'envisager plusieurs options de déplacement entre les points du circuit. En effet, sur le chemin on peut rencontrer des obstacles inattendus tels que crues de rivières, des travaux, etc.

Etape 4. Testez votre parcours

Avant de proposer sur le site un nouveau parcours, vérifiez-le par vous-même. Prenez connaissance de l’aménagement des rues et des places : où se trouvent les zones piétons et les parkings. Assurez-vous de l’accessibilité de chaque curiosité autant que vous supposiez. Tracez les endroits où les touristes pourront s’installer confortablement pendant votre discours. Et, bien sûr, effectuez le chronométrage, flashez combien de temps prend le récit et la visite des monuments, quelle sera la durée des déplacements entre les points. Demandez de l’aide à un ami – étant seul vous parlerez et marcherez, sûrement, plus vite, tandis que la présence d’un ami vous permettra de faire une performance au plus proche des conditions réelles.

Le guide-conférencier doit respecter la durée déclarée de la promenade

Le guide-conférencier doit respecter le timing de son excursion

En suivant ces instructions, vous effectuerez votre parcours sans problème, même si vous ne l'avez jamais fait auparavant. L’essentiel étant de le découper en étapes et de les faire l’une après l’autre.

 

 

Lisez notre article precedent Note d’excursion : conseils aux guides privés
Lisez notre article suivant Comment diversifier la partie distractive du tour ?

Commentaires (0)
You
Please, login or register to leave a comment
Email incorrect
Mot de passe incorrect
Je suis touriste
je suis guide
Veuillez choisir qui vous êtes
Prénom incorrect
Nom incorrect
Email incorrect
Mot de passe incorrect
You must accept the terms of use!
Je suis touriste
je suis guide
Veuillez choisir qui vous êtes
Email incorrect
You must accept the terms of use!
Vous avez oublié votre mot de passe? Saisissez votre adresse email, nous allons vous envoyer un lien pour créer un nouveau mot de passe.
Erreur
Caractères incorrects
Fermer