Categories

Préceptes du guide ou comment proposer une excursion idéale

Préceptes du guide ou comment proposer une excursion idéale
20.05.2016

Le flot infini des informations et l’océan des connaissances, ce n’est pas ce que les touristes recherchent dans une excursion ni ce qu’ils retiendront à la fin de leur voyage. Pour eux, il est beaucoup plus important de passer leur temps en compagnie d’un homme érudit, d’apprendre quelque chose d’extraordinaire et éprouver de nouvelles impressions. Comment se passera le voyage? Ne sera-t-il pas gâché à cause de la pluie, de la grêle ou des circonstances de force majeure, tout cela dépend fort du guide privé. Comment faire en sorte que le client ait des impressions mémorables de son expérience ? Ces préceptes du guide vous aideront!

Un bon guide n’est pas la radio qui grommèle inutilement, mais la source de la bonne humeur et des émotions positives.

Un bon guide n’est pas une radio qui récite un bruit de fond inutile, mais une source de bonne humeur et des émotions positives.

Les 5 préceptes d’un bon guide

  1. Cherchez une solution de toute situation. Il n’y a pas de conditions idéales et il est impossible de planifier le voyage sous toutes ses coutures : soit le bus est en retard, soit le musée est fermé pour des fêtes. Les touristes sont là pour se reposer, et pas pour « résoudre les problèmes qui surviennent ».
  2. Improvisez. Les excursions avec des guides qui n’ont pas peur de modifier le planning prévu et qui s’adaptent aux voyageurs se passent toujours dans une ambiance simple et détendue. Pas de négociations, les intérêts du client sont une priorité !
  3. Plaisantez. Une blague au sujet de votre excursion ou une histoire drôle dans le contexte de la narration générale ne seront jamais de trop et aideront à détourner l'attention, à se détendre et à bien plaisanter. Tout le monde sait que le rire prolonge la vie et renforce l'esprit.
  4. Soyez émotionnel. En racontant pour la centième fois l’histoire de la création d’un mémorial ou la chronologie des événements, il est difficile d’exprimer son propre intérêt. Pourtant, les vrais professionnels, passionnés par leur sujet préféré ou non, y réussissent : leur histoire entraîne l’auditeur et le fait compatir. Voilà ce qu’on appelle le must du métier !
  5. Mettez-vous à la place du client. Le manque de sommeil pendant le vol, des queues devant les musées, de longues promenades, et en plus l’acclimatation - on ne sait jamais les raisons pour lesquelles une personne peut être fatiguée et nerveuse. Parfois il suffit de la faire déguster une petite tasse de café fort ou faire un arrêt supplémentaire pour la détente – et vous n’aurez pas de situations de conflit avec le client!

On peut présenter même des choses sérieuses de façon que les auditeurs sourient

On peut tout présenter, même des choses sérieuses, de manière à ce que les auditeurs sourient

Un bon guide ne perdra jamais son calme, même si son client a besoin d’aide médicale. Dans sa propre petite pharmacie il y a toujours des remèdes contre la fièvre, les allergies ou des problèmes de digestion, et dans son carnet, les téléphones de médecins locaux. Il est prêt à vous dire comment vous éviter les blessures, les vols et d'autres troubles dans une ville étrangère et où trouver le meilleur taux de change. Tout cela en toute sincérité.

Les 4 interdits

  1. Ne vous précipitez pas. Même si un événement extra-intéressant supplémentaire est prévu, mais qu’en face de vous, vous avez des gens fatigués de courir ou des enfants ayant perdu leur intérêt, pensez que leur confort reste la priorité. Le principal ce n’est pas le nombre de connaissances acquises et d'expériences, mais leur qualité et leur composante émotionnelle.
  2. Ne vous disputez pas. Toute personne a le droit d’avoir sa propre opinion, même si elle est erronée. En voyageant, le touriste ne cherche pas à être remis dans le droit chemin mais à expérimenter. L'objectif du guide n’est pas de le persuader ou d’argumenter sans fin, mais il suffit de l'écouter parfois pour faire évoluer la conversation.
  3. Ne trichez pas. Vous n'êtes pas obligé de tout savoir, c’est pourquoi il est plus honnête de dire que vous ne connaissez pas la réponse à une question (ou que vous avez rencontré différentes versions et que vous pourrez vous montrer plus précis le lendemain!), est mieux que d'inventer et de s’embrouiller. Les mensonges seront tôt ou tard démasqués et vous perdrez en crédibilité.
  4. Ne paniquez pas. Vous avez manqué la visite au musée ou le bus était en panne : c’est toujours l’opportunité de trouver une option plus intéressante pour la visite alors il ne faut pas paniquer. Un bon guide privé a toujours deux ou trois circuit alternatifs.

Avec l’ambition de devenir parfaits, certains représentants de cette profession lisent avidement des livres de référence, d'autres naviguent sur Internet à la recherche des moindres pépites sur les lieux et leur histoire. Seuls les guides expérimentés comprennent que les touristes ont besoin non seulement de cela, mais que ça n’est pas suffisant. La vraie valeur d’un guide, plus que l’érudition, c’est sa personnalité, son sens de l'humour sincère et sa capacité à se sortir des situations critiques!

 

 

Lisez notre article precedent Note d’excursion : conseils aux guides privés
Lisez notre article suivant 7 types de touristes : quelles excursions proposer à chacun d’entre eux?

Commentaires (0)
You
Please, login or register to leave a comment
Email incorrect
Mot de passe incorrect
Je suis touriste
je suis guide
Veuillez choisir qui vous êtes
Prénom incorrect
Nom incorrect
Email incorrect
Mot de passe incorrect
You must accept the terms of use!
Je suis touriste
je suis guide
Veuillez choisir qui vous êtes
Email incorrect
You must accept the terms of use!
Vous avez oublié votre mot de passe? Saisissez votre adresse email, nous allons vous envoyer un lien pour créer un nouveau mot de passe.
Erreur
Caractères incorrects
Fermer