Categories

Comment apprendre le métier de guide?

Comment apprendre le métier de guide?
17.05.2016

Il semble au premier abord que devenir guide est enfantin. Qu’il suffit d’apprendre par coeur un récit sur des événements historiques sur un endroit concret ou des traits particuliers architecturaux de bâtiments sur un circuit – et qu’on peut travailler ainsi avec succès. Pourtant pour se transformer en un vrai professionnel, il en faut beaucoup plus.

Etes-vous prêt à travailler avec un sourire par tous les temps ?

Etes-vous prêt à travailler avec un sourire par tous les temps?

Avec quoi faut-il vous familiariser?

  • Avec l’histoire et la culture. En l’absence des connaissances larges dans ces domaines, les réponses aux questions par le guide seront faibles, et il n’y a pas de place à des improvisations lors du voyage. Les clients s'ennuient vite.
  • Avec la rhétorique. Les touristes écoutent avec intérêt celui qui ne prononce pas tout simplement des phrases apprises par coeur, mais qui parle avec des émotions, des accents, avec le jeu d’intonations. Ici on ne peut pas se passer d’une bonne diction et d’une voix posée.
  • Avec la psychologie. Cela sera utile pour le travail avec le groupe : retenir l’attention d’un groupe mixte, éteindre des conflits qui surviennent, obtenir des mouvements de groupe harmonieux. Ces connaissances sont exigées dans les tours privés pour comprendre au mieux les préférences du touriste et pour lui présenter les informations qui l’intéressent.
  • Avec la logistique. Le b+a-ba de cette science est nécessaire pour ouvrir une route optimale à la visite. C’est surtout important pour les excursions des visites en ville, où il faut visiter de nombreuses curiosités en une courte excursion.

A l’ouverture de la route il arrive de prendre en considération plusieurs facteurs

Lors de l’organisation du parcours, il faut prendre en considération plusieurs facteurs

Le guide-conférencier a besoin d’être en bonne santé pour faire tous les jours des promenades et par tous les temps. Il est aussi nécessaire d’avoir une bonne résistance au stress, parce qu’il rencontre des gens différents, y compris capricieux et prompts au scandale.

Ça vaut la peine de peaufiner ses effets : de montrer de manière spectaculaire des objets et des pièces de musée, de raconter avec des émotions, de travailler interactivement avec l’auditoire, etc. Pour tout cela, il est nécessaire de s’exercer plusieurs fois – d’abord dans des situations fictives, puis dans des situations réelles. Comment effectuer ces entraînements?

3 façons d’apprendre la profession

 

  1. Dans des établissements d’enseignement

Les spécialistes de projection et de déroulement des excursions se forment dans les lycées, dans les écoles supérieures et dans les instituts de tourisme, aussi bien que dans les universités comme à la faculté de géographie. Ce moyen convient aux bacheliers qui veulent recevoir la formation et le diplôme d’études supérieures. Parmi les défauts de cette méthode il y a la durée des études et la présence dans le programme des matières qui ne seront pas utiles pour le travail (mais il faudra y consacrer son temps). Parmi les avantages – la fondamentalité de l’instruction qui permet à l’avenir d’ouvrir son propre bureau, et ne pas se contenter du déroulement des excursions.

  1. En suivant des cours spécialisés

La qualité de ce moyen résulte du fait que cela ne vous apportera que des choses indispensables pour le travail : il vous sera présenté les bases de la rhétorique, de la logistique, de la psychologie et il vous sera expliqué comment ouvrir des circuits de visite, présenter des pièces de musée, communiquer dans le cadre de l’étiquette touristique, etc. Cela vous donnera aussi la marche à suivre pour faire de la publicité de vos services : dans des éditions de presse, sur le site de guides et de tourisme, à l’aide des cartes de visite et des recommandations.

Un autre avantage des cours est la durée plus courte de la formation (2 ou 3 mois). Avec cela les étudiants ont le temps d’apprendre la théorie et de mettre en pratique leur savoir-faire. A la fin des études ils reçoivent les certificats qu’ils peuvent présenter tranquillement aux clients scrupuleux.

Les étudiants peuvent polir leurs compétences de guide entre eux

Les étudiants peuvent affuter leurs compétences de guide entre eux

  1. Par ses propres moyens

Cette voie n’est efficace que pour peu de personnes. Maîtriser avec succès la profession sans l’aide de spécialistes expérimentés, seuls les gens qui savent recueillir des informations et composer des plans d’études le peuvent. Aussi bien que ceux qui possèdent la volonté de les suivre. Mais il est difficile de dire combien de temps prendra le processus. De plus, vous devrez pratiquer vos expériences sur des clients réels. Il est douteux que les premières tentatives soient des succès, et cela n’ajoutera pas de bons points à votre réputation de guide-conférencier.

La formule du succès consiste, à l'évidence, à associer, à l’étude auprès des professionnels, ses propres actions. Il appartient à chacun d’approfondir les connaissances sur les sujets des excursions, l’ouverture des circuits, etc. C’est ainsi qu’on devient LE guide que les touristes vont recommander à leurs amis et aux personnes de leur connaissance.

 

 

Lisez notre article precedent Par des sentiers touristiques extrêmes: finités du travail de moniteur
Lisez notre article suivant Comment comprendre que le travail de guide est votre vocation?

Commentaires (0)
You
Please, login or register to leave a comment
Email incorrect
Mot de passe incorrect
Je suis touriste
je suis guide
Veuillez choisir qui vous êtes
Prénom incorrect
Nom incorrect
Email incorrect
Mot de passe incorrect
You must accept the terms of use!
Je suis touriste
je suis guide
Veuillez choisir qui vous êtes
Email incorrect
You must accept the terms of use!
Vous avez oublié votre mot de passe? Saisissez votre adresse email, nous allons vous envoyer un lien pour créer un nouveau mot de passe.
Erreur
Caractères incorrects
Fermer